107 logements, crèche et commerces à Paris - 18ème

Photo © Luc Boegly
Photo © Luc Boegly
Photo © Luc Boegly
Photo logements © Luc Boegly
Photo © Luc Boegly
Photo © Luc Boegly
Photo © Luc Boegly
Photo © Luc Boegly
Photo © Luc Boegly
Photo © Luc Boegly
Photo © Luc Boegly
Photo © Luc Boegly
Photo © Luc Boegly
Photo © Luc Boegly
Photo crèche et logements © Luc Boegly
Photo © Luc Boegly
type:
performance énergétique:
chronologie:
surface:
pôle:

maître d’ouvrage
Paris habitat

nature de l’opération
107 logements sociaux, crèche 66 berceaux, 2 commerces dont un supermarché coopératif, 80 places de stationnement en sous-sol
construction neuve BBC
plan climat de la ville de Paris <50kWh/m²/an

shon :
logements : 7 340 m²
crèche : 1 007 m²
commerces 1 712 m²

montant des travaux : 17 953 882 € ht
concours : janvier 2010
projet lauréat
livraison : avril 2015

équipe de maîtrise d’œuvre
mandataire : nunc architectes, Jakub Jakubik
bet tce + économie : a.s. Mizrahi
paysage : atelier du serpentaire

Contexte
Construire 107 logements au-dessus d’un équipement et d’un commerce - l’enjeu était pour nous de taille.
Nos objectifs étaient multiples : libérer les façades pour offrir l’horizon, multiplier les vues tout en amplifiant l’ensoleillement, s’inscrire dans la continuité d’un tissu faubourien tout en donnant à lire l’épaisseur du site, favoriser le végétal pour renforcer le dialogue avec le square, sculpter les volumes tout en affirmant les alignements.

2 fronts bâtis, deux partitions
Le volume bâti correspondant à la totalité de la parcelle, soit un îlot. Il se partitionne une première fois en deux parties, deux épaisseurs.
Ainsi, une façade se développe sur les voies de chemin de fer de la gare du Nord pour accueillir l’entrée de la crèche. La façade opposée assure un alignement sans rupture sur la rue des Poissonniers pour dialoguer avec le faubourien. Là se déploieront les futurs commerces.

Entre les deux, un cœur, une intériorité, l’espace pour « un bon rapport de voisinage », l’idée de la cour, du cœur d’îlot. La cour est pour la crèche, transparente, patio paysagé en prolongement du square fraîchement inauguré. Au-dessus, de l’air, de la lumière, du ciel.

Un rez-de-chaussée, un socle
L’originalité de cette parcelle parisienne tient dans la sensation, la possibilité unique d’en faire le tour. C’est rare ! De là, l’idée d’un socle, d’un support commun traité indépendamment des 4 volumes de logements.
Le futur gymnase en tension entre les voies ferrées et l’accès à la crèche ne fera que renforcer cette identité publique du rez-de-chaussée, cet équipement de quartier.

La crèche
Elle est en retrait par rapport à la rue des Poissonniers. Sur un seul niveau et de plain-pied avec la cour, elle veut assurer un fonctionnement le plus simple, le plus harmonieux possible.
L’enjeu a été de maintenir la crèche au cœur du projet tout en permettant la cohabitation entre la cour et les logements. Ainsi, la mise à distance des façades intérieures des logements par un système d’auvents formant préaux protège les enfants tout en offrant un espace intermédiaire, un prolongement naturel des salles d’éveil sur l’extérieur.

Les accueils s’organisent par binômes, en rapport avec les espaces extérieurs :
- au Nord, les petits donnent sur un jardin calme en relation avec le parc.
- au Sud, les moyens et les grands sont tournés vers un espace plus grand, destiné à la découverte du mouvement.
Les jardins de la crèche s’articulent autour d’un espace de motricité largement ouvert sur l’extérieur. Au fil des saisons, cet espace sera tantôt un prolongement du jardin, tantôt un abri, une cabane entre les deux espaces de jeux.

Des volumes, les logements
Le soubassement reporte les habitations à +4m par rapport à la rue et redonne ainsi l’échelle des immeubles collectifs environnants. Avec quatre volumes distincts qui, dans leur gabarit, leur hauteur, leur épaisseur mais également leurs décalages jouent avec l’identité du faubourg, la centaine de logements n’est perceptible que par vingtaine. L’intégration est ici une question d’échelle.

Pour offrir des logements de qualité, le projet s’appuie sur quatre objectifs essentiels :
. Optimiser l’ensoleillement de tous les appartements,
. Créer un maximum de doubles ou triples orientations,
. Ouvrir de nombreuses vues sur les espaces verts et le paysage urbain,
. Offrir le plus possible d’espaces extérieurs privatifs.