centre des finances publiques à Albertville - 73

façade sur le parc Aubry - photo Stéphane Chalmeau ©
façade sur le parc Aubry - photo Stéphane Chalmeau ©
façade sur le parc Aubry - photo Stéphane Chalmeau ©
hall d'accueil - photo Stéphane Chalmeau ©
vue sur un patio à l'étage - photo Stéphane Chalmeau ©
transparence à travers les bureaux - photo Stéphane Chalmeau ©
coursive brise-soleil - photo Stéphane Chalmeau ©
photo Stéphane Chalmeau ©
étage - photo Stéphane Chalmeau ©
façade sur le parc Aubry - photo Stéphane Chalmeau ©
façade sur le parc Aubry - photo Stéphane Chalmeau ©
type:
performance énergétique:
chronologie:
pôle:

maître d’ouvrage
mairie d’Albertville

nature de l’opération
bureaux pour le centre des finances publiques

shon : 1 517 m²
montant des travaux : 2 463 000 € ht
livraison : juin 2012

distinction
finaliste du palmarès bois Rhône-Alpes 2012

caractéristiques thermiques
perf. énergétique : BBC
cep : 59.21 kWh ep/m².an
infiltrométrie : 1.05 (Q4)

systèmes
chauffage : chaudière gaz de ville 50kWh, plancher chauffant zones en open space
ventilation : double flux avec récupérateur de chaleur, surventilation nocturne, ventilation permanente pour locaux à pollution spécifique
suivi : GTC

équipe de maîtrise d’œuvre
architectes : nunc architectes - Vincent Rey-Millet
structure : Agibat
fluides : AIA ingénierie
économie : GEC Rhônes-Alpes

description
Le nouveau Centre des Finances Publiques se situe sur l’emprise du tènement historique du Parc Aubry à Albertville.
Le projet est implanté de manière à mettre en valeur la maison Aubry au centre du parc, à permettre la création d’un véritable espace public, à reconstituer un front bâti sur rue. Il profite des atouts du site (ensoleillement, vues sur le parc, ouverture sur l’espace public) tout en respectant les vues et ensoleillement du voisinage.

Le projet est conçu en visant des objectifs de performances énergétiques basse consommation et selon 2 idées majeures :
1. Le confort thermique : une enveloppe thermique compacte et performante, avec des ouvertures adaptées à chaque orientation, associée à une forte inertie assurée par la dalle champignon située entre le rez de chaussée et l’étage ainsi qu’à la surventilation nocturne naturelle des plateaux pendant les périodes chaudes
2. Le confort visuel : la lumière naturelle de qualité constante et omniprésente jusqu’au cœur du bâtiment, avec des vues privilégiées sur un paysage privilégié, sans gêne ni éblouissement sur les postes de travail. Ceci est obtenu par un traitement adapté de chacune des façades selon son orientation.