maison 366 à Eckbolsheim - 67

façade sud - photo Luc Boegly ©
accès au jardin - photo Luc Boegly ©
terrasse intermédiaire entre séjour et jardin - photo Luc Boegly ©
espace tampon, combles - photo Luc Boegly ©
combles - photo Luc Boegly ©
performance énergétique:
chronologie:
pôle:

lauréat du ruban vert – prix qualité environnementale 2010
prix du grand public / archicontemporaine – catégorie habitat individuel - 2012

maître d’ouvrage
maître d’ouvrage privé

livraison : décembre 2009

équipe de maîtrise d’œuvre
mandataire : nunc architectes , Louis Piccon

description
Le projet concerne la transformation de l’enveloppe extérieure d’une maison d’Eckbolsheim afin de la rendre performante énergétiquement.

La consommation d’énergie en France pour le chauffage atteint en moyenne 210kWh/m²/an, alors qu’il est possible, aujourd’hui, de construire en dessous de 35kWh/m²/an. Cette maison consomme actuellement, du fait de sa faible isolation, 280 Kwh/m²/an.

Le premier enjeu de notre projet est donc de s’inscrire dans la démarche des bâtiments « basse énergie » développée par le label Minergie suisse et Effinergie en France. L’intervention architecturale tente d’approcher une consommation globale (chauffage + eau chaude sanitaire + ventilation + climatisation) inférieure à 50kWh/m²/an qui constitue un objectif raisonnable.

Le second enjeu est d’ordre architectural.
Comment combiner les solutions architecturales avec les solutions thermiques dans un bâtiment existant ? Comment faire en sorte qu’une installation technique soit la plus réduite possible afin de ne pas dénaturer les volumes intérieurs tout en nourrissant un dialogue entre le neuf et l’ancien ?
Le projet présente donc une transformation des façades Est, Nord et Ouest, par une isolation extérieure et un enduit de finition ou un bardage en mélèze non traité. Les fenêtres sont toutes équipées d’un double fenêtrage au nu extérieur de la façade. Ce dispositif assure avec l’isolation de la sous face de dalle du RdC une étanchéité thermique importante.
La façade Sud présente, elle, une double-peau en vitrage, afin de créer un vide d’air permettant par effet dynamique de chauffer et ventiler la maison. Selon la période de l’année une dépression est créée et permet d’évacuer rapidement la surchauffe de l’air intérieur, ou au contraire, permet un préchauffage de l’air, par apport solaire, avant de l’injecter dans la maison.
Deux espaces tampons sont créés sur des surfaces existantes :
> la terrasse Ouest devient jardin d’hiver, véritable tampon thermique des chambres.
> la toiture, au sud est relevée pour créer une loggia renforçant l’efficacité thermique de la double peau. Elle intègre les vantelles qui permettent l’ouverture ou la fermeture de la double-peau.
Un système d’échangeur de calories permet de récupérer la chaleur de l’air évacué par la VMC et de l’utiliser dans la production d’eau chaude sanitaire.